« TER de France » pour pro­mou­voir le train pour se dépla­cer en vacances

La Région Auvergne-Rhône-Alpes et la SNCF ont lan­cé une opé­ra­tion visant à pro­mou­voir le TER pour les dépla­ce­ments tou­ris­tiques. Subissant de plein fouet la crise sani­taire, la fré­quen­ta­tion des trains TER a bais­sé de 80 % au début du mois de juin par rap­port aux années précédentes. 

Cette poli­tique sera axée en deux actions : la pro­mo­tion du tou­risme en TER et l’instauration de tarifs spéciaux. 

Les deux par­te­naires ont donc lan­cé une « carte tou­ris­tique inter­ac­tive natio­nale » qui per­met de décou­vrir les des­ti­na­tions acces­sibles en TER et de pla­ni­fier son tra­jet. A noter qu cette carte n’est pas encore dis­po­nible à l’heure où nous écri­vons ses lignes. 

Elle va s’accompagner d’une cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion natio­nale, qui met­tra en lumière la ligne Grenoble-Gap pour chez nous, pour décou­vrir Gap ou encore le bourg médié­val de Saint-Bonnet-en-Champsaur. Voici le lien pour y accé­der en cli­quant ici.

Coté tarifs, 400 000 billets ven­dus en « prix mini » d’une valeur de 5 à 20€, des pro­mo­tions sur les cartes com­mer­ciales et une remise de 40% pour les groupes. Pour les jeunes, un « Pass Jeunes TER » sera mis en vente pour 29€ par mois et pour voya­ger de manière illi­mi­té sur tout le ter­ri­toire. Pour ceux qui dis­po­se­raient d’un abon­ne­ment régio­nal, vous pour­rez l’utiliser aus­si natio­na­le­ment. Ces dif­fé­rentes réduc­tions sont dis­po­nibles dès le 22 juin. 

De quoi peut-être aller jusqu’au Puy ? Redécouvrir Lyon ? Ou aller jusqu’à Genève ? Déguster des vins à Macon ? Déguster une tarte au sucre à Pérouges ? 

Les autres infos