TF1 va chan­ger les habi­tudes des télé­spec­ta­teur, ce que switch et le modu­lable va changer

Les 40 ans des JT de TF1 sont l’occasion d’annoncer de nou­veaux pro­jets pour le groupe, visant une audience délais­sant le petit écran. L’impact et le suc­cès de ses jour­naux télé­vi­sés est déjà très impor­tant (plus de 40% de part d’audience pour le 13h et plus de 27% pour le 20H), mais la filiale de Bouygues veut lan­cer de nou­veaux pro­jets, sur petit écran mais aus­si sur de nou­veaux sup­ports. Selon Le Figaro et Univers Freebox; le jour­nal de 20h va deve­nir modu­lable et interactif.

 

Un jour­nal télé­vi­sé modulable

TF1 pré­voit de lan­cer un “JT per­son­na­li­sé” pour la fin de l’année. Le but est de séduire une audience qui ne regarde pas le 13H ou le 20H, aus­si bien par manque de temps que par habi­tude. Le pro­jet coû­te­ra “plu­sieurs cen­taines de mil­liers d’euros” selon Thierry Thuillier, direc­teur de l’information du groupe TF1.

Pensé comme “un nou­vel usage du replay” du jour­nal, le télé­spec­ta­teur pour­ra choi­sir la durée de son pro­gramme en pré­ci­sant ses thèmes de pré­di­lec­tion comme le sport ou l’environnement, tout en res­tant sou­mis à un “tronc com­mun d’actualité“. Le but est ain­si de pri­vi­lé­gier les conte­nus sus­cep­tibles d’intéresser le télé­spec­ta­teur, sans pour autant l’enfermer dans une bulle.

 

Le JT de TF1 s’attaque à de nou­velles plateformes

Pour séduire de nou­velles audiences, plus habi­tuées à la consom­ma­tion numé­rique sur smart­phone ou sur ordi­na­teur, TF1 a éga­le­ment l’intention d’investir de nou­veaux médias. Vendredi der­nier, la chaîne a inau­gu­ré sur son compte Instagram un nou­veau for­mat men­suel. Il s’agit d’une inter­view en direct du porte-parole du gou­ver­ne­ment Gabriel Attal, avec plus de 30 000 vues. Mais avec des codes et des audiences plus spé­ci­fiques sont éga­le­ment dans la ligne de mire du groupe.

En effet, à la fin du mois de jan­vier, TF1 s’est asso­cié à TikTok pour sen­si­bi­li­ser les plus jeunes à l’information. Une opé­ra­tion consis­tant à invi­ter les uti­li­sa­teurs à réagir à l’actualité de 2020 lors d’un chal­lenge, pra­tique très répan­due sur ce réseau social comp­tant plus de 800 mil­lions d’utilisateurs actifs dans le monde. Le hash­tag #CetteNewsQui , ini­tié par une ving­taine de per­son­na­li­tés de la chaîne a ain­si comp­ta­bi­li­sé “plus de 37 mil­lions de vues” d’après le groupe. Sur son compte offi­ciel, TF1 publie éga­le­ment des “mas­ter classes”, for­mat dévoi­lant les cou­lisses de l’info, comp­ta­bi­li­sant plus de 90 000 vues en moyenne et a éga­le­ment déjà orga­ni­sé un live pour ses abonnés.

 

 

Twitche, un vrai concur­rent pour TF1

Autre pla­te­forme ayant atti­ré l’oeil des médias tra­di­tion­nels à la fin de l’année 2020 : Twitch. Cette pla­te­forme autre­fois dédiée aux gamers a vu son audience gran­dir et évo­luer pour per­mettre de pro­po­ser des caté­go­ries talk-show ou pod­cast, sor­tant de la sphère des jeux vidéo. Le jour­na­liste et pré­sen­ta­teur de Question pour un Champion Samuel Etienne s’y est déjà lan­cé en solo et a éga­le­ment été à l’initiative du pre­mier live Twitch de France Info, où, accom­pa­gné d’un jour­na­liste-méde­cin de la chaîne, il a inter­agi avec les inter­nautes en répon­dant à leurs ques­tions autour du vac­cin pen­dant plus de deux heures.

Une expé­rience appré­ciée de la com­mu­nau­té sui­vant déjà le pré­sen­ta­teur sur Twitch, que France Télévisions compte renou­ve­ler ponc­tuel­le­ment. TF1, pour sa part pré­voit donc de lan­cer une émis­sion sur la pla­te­forme de strea­ming à par­tir de mars prochain.

Le groupe cherche ain­si de nou­velles audiences après une année très com­pli­quée, sur fond de crise sani­taire. En effet, son chiffre d’affaires conso­li­dé est en retrait de 10.9% en 2020 à 2.08 mil­liards d’euros contre 2.3 mil­liards un an plus tôt. La chaîne a tout de même pu limi­ter la casse sur la fin de l’année mal­gré une baisse totale de 10.2% des reve­nus publi­ci­taires à l’année.

Les autres infos