Une aide finan­cière pour ache­ter un composteur

Saint-Etienne Métropole incite des habi­tants à gérer les déchets ali­men­taires à domi­cile en rem­bour­sant 30 à 50 euros sur l’achat de com­pos­teur ou de pou­laillers ou pour un lom­bri­com­pos­teur (adap­té pour la ville en ter­rasse et balcon).

IL y a 50 ans, les déchets ali­men­taires n’allaient pas dans la pou­belle mais ser­vaient à faire du com­post. C’est un retour en arrière utile et éco­lo­gique qui per­met de dimi­nuer le ton­nage d’ordures ména­gères col­lec­tées. Le pou­lailler est aus­si éco­lo­gique car il faut savoir qu’une poule dévore 150 kg de déchets par an. Pour inci­ter les habi­tants de la cam­pagne et ceux de la ville, pour ceux qui sou­haitent se lan­cer dans le com­pos­tage ou l’accueil de poules, Saint-Etienne Métropole a déci­dé de pro­po­ser une sub­ven­tion de 30 euros pour l’acquisition de com­pos­teur domes­tique et de 50 euros pour un lom­bri­com­pos­teur ou un pou­lailler.

Tous les achats faits entre le 1erjuillet et le 15 décembre pour­ront être sub­ven­tion­nés. Pour être sub­ven­tion­né, il faut rem­plir le for­mu­laire à télé­char­ger sur le site de Saint-Etienne Métropole en cli­quant ICI et le ren­voyer par mail ou par cour­rier accom­pa­gné de la pho­to­co­pie de la fac­ture d’achat, d’un RIB et d’un jus­ti­fi­ca­tif de domi­cile. La métro­pole a déblo­qué 60 000 euros pour les sub­ven­tions. Saint-Etienne Métropole lan­ce­ra en fin d’année un nou­veau dis­po­si­tif pour que les col­lec­tifs d’habitations puissent réa­li­ser un com­pos­tage en commun.



Les autres infos