Une ligérienne tuée en Haute-Loire

Originaire d’Estivareilles, elle a été retrouvée dans sa maison en flammes.

C’est un riverain qui a donné l’alerte et qui a sorti le corps de la victime lundi autour de 15h45, sur la commune de Saint-Julien-d’Ance.

Malheureusement, les secours n’ont pas pu réanimer cette femme de 43 ans. Une autopsie va être rapidement réalisée mais on sait déjà que la victime était couverte de plaies.

Le Procureur de la République a annoncé que la victime aurait été tuée à l’arme blanche « On est sur une scène de crime ».

L’hypothèse d’un drame familial est pour le moment retenu. Le mari de 52 ans n’a donné aucun signe de vie depuis le drame. S’est-il enfui ou s’est-il donné la mort dans la maison incendiée ? Lundi soir, les pompiers n’avait toujours pas réussi à éteindre l’ensemble du feu.

Il est pour le moment impossible d’enquêter sur la scène de crime car le feu s’est déclenché à plusieurs endroits de la maison.

Les recherches vont pouvoir débuter ce mardi avec la gendarmerie et des techniciens en identification criminelle.

Un couple dans la tourmente

Le couple aurait souvent eu des problèmes relationnels. Le voisinage indique que ce couple est connu pour avoir « des hauts et des bas ». Le mari aurait prononcé des menaces envers sa compagne dernièrement.

Ce dernier possédait une société d’animation de mariages et de sonorisation de fêtes. Elle travaillait à « Velfor Plast » du côté de Saint-Pal-en-Chalencon et avait acheté un camion pizza pour rajouter un deuxième emploi qui lui permettait de gagner mieux sa vie.

 



Vous aimerez lire aussi