Vols de cartes bleues chez les séniors à Saint-Étienne

La fraude s’est pas­sée du 5 au 14 mai der­nier. Des per­sonnes âgées se sont fait arna­quer à Saint-Étienne. La méthode était bien rodée par les arna­queurs. Une simple visite chez l’habitant, une ruse bien hui­lée et un magot de près de 2000 euros.

La méthode était simple. Les hommes se fai­saient pas­ser pour des tech­ni­ciens et deman­daient à faire des réglages sur la télé. Une fois que les indi­vi­dus arri­vaient à entrer dans l’appartement et gagner la confiance de l’habitant, ils fac­tu­raient la visite 12 euros, payable uni­que­ment par carte bleue.

« Les voleurs pro­fitent de la vul­né­ra­bi­li­té des per­sonnes âgées »

Une fois que la per­sonne âgée avait com­po­sé le code sur la machine, les voleurs regar­daient dis­crè­te­ment les numé­ros. Ils arri­vaient à déro­ber faci­le­ment la carte et une fois le petit bout de plas­tique et le code en poche, ils en pro­fi­taient pour faire leur shop­ping avec la carte bleue du sénior. Les poli­ciers nous expliquent que« Les voleurs pro­fitent de la vul­né­ra­bi­li­té des per­sonnes âgées, c’est assez cou­rant en France ce genre de méthode ».

Le deuxième homme n’a pas pu être interpellé

Un homme de 52 ans a été arrê­té et vient de pas­ser devant le tri­bu­nal de Saint-Étienne. Il a avoué les faits et explique qu’il avait besoin d’argent. Lui est son com­plice ont pro­fi­té de la cré­du­li­té de 3 per­sonnes âgées. Respectivement de 85, 87 et 91 ans. À chaque fraude, ils ont récu­pé­ré, 124, 270 et 760 euros. « C’est même éton­nant qu’avec cette méthode si facile, ils n’aient pas récu­pé­ré plus d’argent » explique la police de Saint-Étienne.

Le deuxième homme n’a pas pu être inter­pel­lé. « Il court tou­jours dans la nature ». Le pré­ve­nu ne veut pas dire qui est son com­plice « Je ne peux rien dire, j’ai trop peur pour ma famille ». L’homme de 52 ans est condam­né à 10 mois de pri­son ferme et à une révo­ca­tion de 3 mois avec sursis.

Les autres infos