Vols de cartes bleues chez les séniors à Saint-Étienne

La fraude s’est passée du 5 au 14 mai dernier. Des per­son­nes âgées se sont fait arna­quer à Saint-Éti­enne. La méth­ode était bien rodée par les arnaque­urs. Une sim­ple vis­ite chez l’habitant, une ruse bien huilée et un magot de près de 2000 euros.

La méth­ode était sim­ple. Les hommes se fai­saient pass­er pour des tech­ni­ciens et demandaient à faire des réglages sur la télé. Une fois que les indi­vidus arrivaient à entr­er dans l’appartement et gag­n­er la con­fi­ance de l’habitant, ils fac­turaient la vis­ite 12 euros, payable unique­ment par carte bleue.

« Les voleurs prof­i­tent de la vul­néra­bil­ité des per­son­nes âgées »

Une fois que la per­son­ne âgée avait com­posé le code sur la machine, les voleurs regar­daient dis­crète­ment les numéros. Ils arrivaient à dérober facile­ment la carte et une fois le petit bout de plas­tique et le code en poche, ils en prof­i­taient pour faire leur shop­ping avec la carte bleue du sénior. Les policiers nous expliquent que« Les voleurs prof­i­tent de la vul­néra­bil­ité des per­son­nes âgées, c’est assez courant en France ce genre de méth­ode ».

Le deux­ième homme n’a pas pu être inter­pel­lé

Un homme de 52 ans a été arrêté et vient de pass­er devant le tri­bunal de Saint-Éti­enne. Il a avoué les faits et explique qu’il avait besoin d’argent. Lui est son com­plice ont prof­ité de la cré­dulité de 3 per­son­nes âgées. Respec­tive­ment de 85, 87 et 91 ans. À chaque fraude, ils ont récupéré, 124, 270 et 760 euros. « C’est même éton­nant qu’avec cette méth­ode si facile, ils n’aient pas récupéré plus d’argent » explique la police de Saint-Éti­enne.

Le deux­ième homme n’a pas pu être inter­pel­lé. « Il court tou­jours dans la nature ». Le prévenu ne veut pas dire qui est son com­plice « Je ne peux rien dire, j’ai trop peur pour ma famille ». L’homme de 52 ans est con­damné à 10 mois de prison ferme et à une révo­ca­tion de 3 mois avec sur­sis.

Les autres infos