3 opérations anti-rodéos menées par la police dans la Loire (et il y en aura d’autres)

C’est parce que régulièrement des individus font de la route leur lieu de retrouvailles privilégié pour s’adonner à des « runs » et autres rodéos motorisés – aussi dangereux que bruyants- que les forces de l’Ordre multiplient les contrôles dans la Loire. 

Cette fois-ci donc, les délinquants ont dû compter avec la Police Nationale de la Loire qui a mené 3 actions anti-rodéos.

Vendredi, une opération s’est déroulée à Saint-Etienne, une autre dans le Gier. Enfin, une a eu lieu dans le Roannais ce week-end. On ne sait pas si des infractions ont été relevées. Ce que l’on sait, en revanche, c’est que les rodéos sont considérés comme un délit. « Vous mettez la vie en danger, celle des autres et la votre », rappelle la Police Nationale.

Pris en flagrant délit, les conducteurs qui tomberaient dans les mailles du filet policier voient leurs engins saisis. Direction la fourrière. Les contrevenants, eux, sont généralement placés en garde à vue. Les rodéos urbains sont passibles d’une peine d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende. Si le délit est commis à plusieurs, ces peines encourues sont doublées. Elles sont triplées en cas de consommation d’alcool ou de stupéfiants, ou encore en cas de défaut de permis.

 

Photo d’illustration : Pixabay

Les autres infos
Les autres infos