A45 : Le « NON » du Président du département

Christophe Guilloteau annonce que le Rhône ne par­ti­ci­pe­ra pas au financement.

Même si, pour l’heure, le pro­jet ne semble pas remis en cause par l’état, Christophe Guilloteau a pré­ci­sé que le dépar­te­ment du Rhône ne par­ti­ci­pe­ra pas au finan­ce­ment de l’autoroute A45. « Le coût de l’autoroute et son rac­cor­de­ment hasar­deux à la métro­pole de Lyon, son impact sur l’environnement, et son emprise sur des terres agri­coles du Rhône sus­citent de nom­breuses inquié­tudes » explique-t-il. Il sou­haite un pro­jet de requa­li­fi­ca­tion de l’A47.

La Métropole de Lyon, reste scep­tique sur la pré­sence de l’A45 sur Lyon

Il avait répon­du à l’invitation d’Elisabeth Borne, ministre char­gée des trans­ports et a ren­con­tré les repré­sen­tants des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales concer­nés par le pro­jet de l’autoroute A45.

Concernant la Métropole de Lyon, elle n’a pour l’heure pas fait de com­mu­ni­qué mais reste sur sa posi­tion. Elle n’est pas contre l’arrivée de l’A45 mais reste scep­tique sur sa pré­sence dans la métro­pole Lyonnaise, avec une A450 qui est déjà satu­rée aux heures de pointe.

Quant au maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, il estime que, grâce à cette réunion avec la ministre char­gée des trans­ports, la pause du pro­jet ne le remet pas en cause. En décembre, le pro­jet de loi de pro­gram­ma­tion sur les infra­struc­tures devrait appor­ter 10 mil­liards d’euros avant la fin du man­dat d’Emmanuel Macron

 

Les autres infos