Boutiques : ce qu’il manque à Saint-Etienne…

Malgré le déve­lop­pe­ment de centres com­mer­ciaux, comme Villars ou Steel, des enseignes manquent dans le pay­sage stéphanois. 

  • Pour les petits budgets
  • Primark

Primark est l’arlésienne de Saint-Etienne dans le prêt-à-por­ter. D’abord pré­vue en ville, puis à Steel, l’enseigne semble vou­loir prendre l’ancien empla­ce­ment de C&A à Centre 2. Avec le confi­ne­ment, son arri­vée risque d’être repoussée. 

  • Hema

L’enseigne semble être la seule grande marque néer­lan­daise à ne pas s’être encore implan­tée à Saint-Etienne. Après Basic-fit et Action, Hema pour­rait se faire une place avec des pro­duits malins à bas prix et une col­lec­tion en per­pé­tuel changement. 

Pour les ama­teurs de café

  • Starbucks

On ne pré­sente plus la grande enseigne amé­ri­caine de café, pâtis­se­ries, vien­noi­se­ries en tout genre. De là à se deman­der pour­quoi Saint-Etienne fait figure d’exception, tant les Coffee Shop ont révo­lu­tion­né la consom­ma­tion de café et autres bois­sons en une dizaine d’années. 

  • Nespresso

Là aus­si, sym­bole du renou­veau du « café », Nespresso n’a tou­jours pas de bou­tique à Saint-Etienne. Seule pos­si­bi­li­té de savou­rer un bon Nespresso : la com­mande sur Internet, sans pro­fi­ter des avan­tages du Club Nespresso. 

Pour les ama­teurs de décoration

  • La Chaise Longue

Nom ori­gi­nal pour une enseigne qui affiche des pro­duits déca­lés, avant-gar­distes. 70 maga­sins mais rien à Saint-Etienne. Seule solu­tion : Lyon ou… l’e‑commerce. Un regret quand on sait le plai­sir que l’on a en se bala­dant dans le magasin. 

  • Little Extra

Des cadeaux pour tous. Tel est le cre­do de l’enseigne qui pro­pose des objets de toute sorte :  de la bière, en pas­sant par le ben­to, aux valises. Un sou­la­ge­ment pour les anni­ver­saires oubliés ! 

  • Zodio

Zodio est une enseigne bien connue des habi­tants de l’Île de France et du Nord-Est de la France. Produits de déco­ra­tion, de cui­sine et de pâtis­se­rie, de loi­sirs créa­tifs les maga­sins pro­posent aus­si des ate­liers de cui­sine ou de pâtis­se­rie. Avec la fer­me­ture de la Foir’Fouille à la Rivière pour démé­na­ger à Monthieu, Saint-Etienne est orphe­lin d’un tel magasin. 

  • Søstrene Grene

Autre chaîne de déco­ra­tion, ins­pi­rée par des valeurs autour de la consom­ma­tion res­pon­sable, Søstrene Grene est une chaise danoise créée en 1973. Symbole de la mode scan­di­nave, les maga­sins pro­posent tous les indis­pen­sables pour créer un inté­rieur cosy : déco­ra­tion, arts de la table, loi­sirs créatifs. 

Toutes ces bou­tiques bien­tôt à Saint-Etienne ??? on l’espère.

A lire aus­si : Ikea Saint-Étienne attend les clients

A lire aus­si : Municipales : à Saint-Étienne, per­sonne n’est d’accord

A lire aus­si : Disparition d’un tiers des maga­sins stéphanois ?

Les autres infos