Saint-Etienne : les salles de sport en attente

Dans la Loire, nom­breux sont celles et ceux qui ont un abon­nement à  des salles de sport telles que Basic Fit, L’appart, Fit­ness et Keep Cool qui par­ticipent au culte du corps. Elles n’appartiennent pas aux secteurs dits essen­tiels à l’activité du pays, sont moins audi­bles que la restau­ra­tion et l’hôtellerie qui poussent pour leur reprise et moins médi­atisées que les sportifs et les clubs pro­fes­sion­nels. Les salles de sport ron­gent leur frein dans l’ombre, même si le marché du fit­ness con­cerne, en France, 4 540 salles, 30 000 emplois, 6,2 mil­lions d’adhérents et pèse 2,6 mil­liards d’euros en 2019, selon une étude EuropeActiv/Deloitte.

M Gym Club à Saint-Éti­enne est dans l’attente d’une réou­ver­ture, « début juin nous dit ‑on, mais avec les allers-retours des déc­la­ra­tions du gou­verne­ment, on est dans l’incertitude ». Pour Mourad Ait Abdal­lah, gérant de la salle de sports, il fau­dra repren­dre avec pru­dence: lim­i­ta­tion des sportifs dans la zone, gants et masques oblig­a­toires et gel Hydro alcoolique après chaque pas­sage sur une machine.

Du côté de Wasabi Sport, on a une autre démarche. Camille pro­pose des cours en extérieur, idéal pour respecter les dis­tances san­i­taires. « C’est tou­jours plus sim­ple pour nous de faire du coach­ing sportif dehors, on pro­pose des petites boîtes indi­vidu­elles, où l’on stocke le matériel util­isé pen­dant le cours. Après chaque util­i­sa­tion, l’équipement est dés­in­fec­té ».

Le jeune coach stéphanois indique que le milieu est en berne depuis le début du con­fine­ment. « On nous par­le de la réou­ver­ture en juin, mais pour le moment, soit les salles rem­boursent les clients, soit offrent des mois gra­tu­its ». Camille a, pen­dant le con­fine­ment, pro­posé des cours sur YouTube. Des exer­ci­ces adap­tés aux objec­tifs et au niveau de cha­cun.

Pas avant le 2 juin « au moins »

Les salles sont fer­mées depuis mi-mars. « Cela fait deux mois, et on a l’impression qu’on ne par­le jamais de nous… », grince un salarié d’une struc­ture stéphanoise. « C’est le flou total ! Il faut qu’on cherche l’info parce qu’elle ne vient pas à nous ! », embraye un gérant.

Les salles de fit­ness atten­dent impatiem­ment de con­naître le con­tenu de la deux­ième étape du décon­fine­ment. Dans son guide de recom­man­da­tions des équipements sportifs, sites et espaces de pra­tiques sportives, le min­istère des Sports indique que les équipements en intérieur ne rou­vriront pas avant le 2 juin, « au moins ». En atten­dant, poussez les meubles et faites du sport à la mai­son. Courage !

A lire aus­si : Saint-Eti­enne : les marchés rou­vrent

A lire aus­si : Ikea Saint-Éti­enne attend les clients

A lire aus­si : Munic­i­pales : à Saint-Éti­enne, per­son­ne n’est d’accord

A lire aus­si : Dis­pari­tion d’un tiers des mag­a­sins stéphanois ?

Les autres infos