Disparition d’un tiers des magasins stéphanois ?

C’est une infor­ma­tion de Fran­çois Len­glet, chro­ni­queur éco­no­mique sur RTL, qui cite le cabi­net d’études Mc Kin­sey. D’ores et déjà, Naf-Naf, Orches­tra, Ali­néa, la Halle, Confo­ra­ma et dans une moindre mesure, Cas­to­ra­ma, pour­raient dis­pa­raître du pay­sage com­mer­cial ligé­rien. 

Quelques enseignes ont été pla­cées en redres­se­ment récem­ment, avec des craintes pour l’avenir des sala­riés. 1 170 per­sonnes pour Naf-Naf, 6000 per­sonnes pour la Halle, 2 000 pour Ali­néa. 600 postes mena­cés pour Orches­tra. 

Ce n’est pas une sur­prise : ces marques vivo­taient déjà avant le confi­ne­ment. Mais l’épée de Damo­clès est tom­bée. Concur­rence d’Internet, grève SNCF, gilets jaunes, puis le confi­ne­ment. 

Des reprises pos­sibles

Pour ce qui est de l’avenir, Ali­néa pro­pose deux options : le dépôt d’un plan de conti­nua­tion ou faire appel à des repre­neurs. Deux offres de reprises pour Naf-Naf, dont une qui main­tien­drait 923 sala­riés et 118 maga­sins. Concer­nant La Halle, les pro­jets de reprises sont atten­dus. Orches­tra est actuel­le­ment en redres­se­ment judi­ciaire. A noter qu’une ouver­ture à Steel était pré­vue pour ce der­nier. 

Un sur­sis pour Cas­to­ra­ma et Bri­co Dépôt ? 

Avec Fnac-Dar­ty, Air France, le groupe King Fischer qui détient Cas­to­ra­ma et Bri­co Dépôt a obte­nu une garan­tie de l’Etat pour un prêt de 600 mil­lions d’euros. Ce qui peut les sau­ver, mal­gré une un chiffre d’affaires en baisse de 41.5% au pre­mier tri­mestre 2020. 

Pour­quoi les autres enseignes n’en ont pas béné­fi­cié ? Parce qu’elles n’étaient pas dans une assez bonne san­té avant le confi­ne­ment. 

Inquié­tude pour Confo­ra­ma

Avec Ali­néa, c’est une autre grosse chaîne d’ameublement qui risque de dis­pa­raître : Confo­ra­ma. Les banques freinent des quatre fers pour un prêt, là aus­si garan­ti par l’Etat. Seule­ment quelques maga­sins ont réou­vert, mais ça ne suf­fit pas. But s’est pro­po­sé pour reprendre le groupe, reprise jugée gro­tesque chez Confo­ra­ma. En tout cas, sans ce prêt, le dépôt de bilan est cer­tain. 

Les autres infos