Cinémas : les chiffres catastrophiques

Effondrement des recettes, des pro­duc­teurs en manque de finan­ce­ment et 2045 éta­blis­se­ments de 6100 écrans qui perdent de l’argent. L’année Covid en 2020 a géné­ré seule­ment 65,10 mil­lions, alors qu’il fau­drait 1,44 mil­liard d’euros (géné­ré en 2019) pour faire tour­ner la pro­fes­sion. Seuls les grands groupes peuvent tenir. Le Mégarama à Saint-Étienne peut aujourd’hui s’appuyer sur une armée de salles. Mais les autres…

Des films avec des acteurs mas­qués n’étonneraient plus personne

L’avenir pour les patrons de ciné­ma reste incer­tain. Toujours pas de date ferme de réou­ver­ture. Pour les exploi­tants, il y a une vraie colère. Une étude scien­ti­fique assure qu’il est bien moins dan­ge­reux d’aller au ciné­ma que de prendre un train ou un métro.
Pourtant, les films conti­nuent de s’annoncer. Il y a 420 films prêts à sor­tir. Des block­bus­ters, mais aus­si des films à plus petit bud­get très intéressants.

Comment trou­ver des financements ?

Le CNC apporte 100 mil­lions d’euros, mais c’est une pous­sière dans un océan. Les inves­tis­se­ments dans la pro­duc­tion ont chu­té de 30%. Canal Plus qui était l’un des grands finan­ciers des pro­duc­teurs ne l’est plus. La chaîne de télé­vi­sion n’a finan­cé que 86 films, soit 76,6 mil­lions d’euros. Pas assez pour faire tour­ner le monde du ciné­ma.
La cica­trice s’ouvre chez les pro­fes­sion­nels et le public veut retour­ner dans les salles obs­cures. Alors que fait le gouvernement ?

Les autres infos