Gaël Perdiau : Sa démission du Cerema



Il était le président du Cerema depuis février 2015

Alors que le gouvernement se désengage du projet de l’A45, une situation ubuesque puisque l’Elysée réduit des budgets mais se dit vouloir faire redémarrer l’économie.

L’économie c’est aussi que les entreprises de la région puissent travailler, communiquer entre elles. Cette communication passe également par un lien autoroutier entre Saint-Etienne et Lyon. D’autre restrictions sont annoncées.

Des suppressions de 105 postes

Le Cerema est un établissement public, un centre d’étude et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement. Il est dans une passe difficile. Gaël Perdiau a annoncé que le Cerema va voir ses budgets altérés de 5 millions d’euros en 2018, des budgets coupés aussi en 2019 et 2020, et peut-être en 2021 et 2022. Le maire ajoute qu’il y aurait des suppressions de 105 postes.

On comprend qu’avec ces choix, le maire de Saint-Etienne ai décidé de démissionner.On sait que le maire se bat pour la construction de l’A45, et qu’il avait rencontré Emmanuel Macron, ce dernier lui avait assuré le bon fonctionnement et les capacités d’action du Cerema. Le conseil d’administration a accepté sa démission.