Le chômage dans la Loire

Hausse record du chô­mage dans le dépar­te­ment. Un chiffre inquié­tant de 7,1% en mars pour la caté­go­rie A. Une pro­gres­sion dans la Loire de +5,8%.

dans la région Auvergne-Rhône-Alpes comme en France, au cours du pre­mier semestre, selon les chiffres publiés ce lun­di 27 avril par la Direccte et Pôle Emploi.
La hausse est de + 1,1 % pour la caté­go­rie A (per­sonnes sans acti­vi­té, tenues de cher­cher un emploi), soit 4.140 per­sonnes.
C’est un effet direct de la crise sani­taire liée au Covid-19 et aux mesures de confi­ne­ment prises dès la deuxième quin­zaine de mars.

A lire aus­si : Tri­lo­gie verte

A lire aus­si : Cyclisme : le grand prix de Saint-Étienne se trans­forme en e-sport 

La Haute-Loire à contre-cou­rant

Ce retour à la hausse ne change pas la dyna­mique amor­cée il y a plus d’un an puisque, sur les douze mois écou­lés, le chô­mage est en baisse de 0,9 % dans la région, et aucun dépar­te­ment auver­gnat ne fait excep­tion : - 2 % dans le Puy-de-Dôme sur un an, - 2,8 % en Haute-Loire, - 2,6 % pour l’Allier et - 3,5 % dans le Can­tal, meilleur pour­cen­tage de la région.
L’Auvergne est moins tou­chée que le reste de la région par cette rechute, puisque le Puy-de-Dôme est le dépar­te­ment où la hausse est la plus faible (+ 0,3 %). Alors que la Haute-Loire est même à contre-cou­rant avec une baisse de 0,9 % (moins 80 per­sonnes) du chô­mage.

A lire aus­si : Rama­dan 2020 : Vos témoi­gnages pen­dant le confi­ne­ment 

Les plus pré­caires davan­tage tou­chés

Les mesures gou­ver­ne­men­tales pour per­mettre aux entre­prises de pas­ser la crise jouent donc plei­ne­ment leur rôle : les trois quarts des entre­prises de la région ont recours au chô­mage par­tiel et les deux tiers aux trans­ferts de charge, note une étude publiée ce lun­di par la CCI Région.
Mais ces dis­po­si­tifs n’arrivent pas à mettre à l’abri les emplois pré­caires. Ain­si, les per­sonnes rele­vant de la caté­go­rie B, dont l’activité est réduite (moins de 78 heures tra­vaillées dans le mois), subissent de plein fouet l‘arrêt de l’économie : cette caté­go­rie pro­gresse de 7 % dans la région. Hor­mis dans le Can­tal (+ 0,9 %), les dépar­te­ments auver­gnats n’échappent pas à la ten­dance, + 6,5 % dans le Puy-de-Dôme, 7 % dans l’Allier et même 11,4 % dans la Haute-Loire.

Les autres infos