Le chômage dans la Loire

Hausse record du chômage dans le département. Un chiffre inquiétant de 7,1% en mars pour la catégorie A. Une progression dans la Loire de +5,8%.

dans la région Auvergne-Rhône-Alpes comme en France, au cours du premier semestre, selon les chiffres publiés ce lundi 27 avril par la Direccte et Pôle Emploi.
La hausse est de + 1,1 % pour la catégorie A (personnes sans activité, tenues de chercher un emploi), soit 4.140 personnes.
C’est un effet direct de la crise sanitaire liée au Covid-19 et aux mesures de confinement prises dès la deuxième quinzaine de mars.

A lire aussi : Trilogie verte

A lire aussi : Cyclisme : le grand prix de Saint-Étienne se transforme en e-sport 

La Haute-Loire à contre-courant

Ce retour à la hausse ne change pas la dynamique amorcée il y a plus d’un an puisque, sur les douze mois écoulés, le chômage est en baisse de 0,9 % dans la région, et aucun département auvergnat ne fait exception : – 2 % dans le Puy-de-Dôme sur un an, – 2,8 % en Haute-Loire, – 2,6 % pour l’Allier et – 3,5 % dans le Cantal, meilleur pourcentage de la région.
L’Auvergne est moins touchée que le reste de la région par cette rechute, puisque le Puy-de-Dôme est le département où la hausse est la plus faible (+ 0,3 %). Alors que la Haute-Loire est même à contre-courant avec une baisse de 0,9 % (moins 80 personnes) du chômage.

A lire aussi : Ramadan 2020 : Vos témoignages pendant le confinement 

Les plus précaires davantage touchés

Les mesures gouvernementales pour permettre aux entreprises de passer la crise jouent donc pleinement leur rôle : les trois quarts des entreprises de la région ont recours au chômage partiel et les deux tiers aux transferts de charge, note une étude publiée ce lundi par la CCI Région.
Mais ces dispositifs n’arrivent pas à mettre à l’abri les emplois précaires. Ainsi, les personnes relevant de la catégorie B, dont l’activité est réduite (moins de 78 heures travaillées dans le mois), subissent de plein fouet l‘arrêt de l’économie : cette catégorie progresse de 7 % dans la région. Hormis dans le Cantal (+ 0,9 %), les départements auvergnats n’échappent pas à la tendance, + 6,5 % dans le Puy-de-Dôme, 7 % dans l’Allier et même 11,4 % dans la Haute-Loire.