Loire : des bus vert

En 2019, la région Auvergne-Rhône-Alpes lan­çait un appel d’offre pour d’exploitation d’une ligne régu­lière avec la mise en cir­cu­la­tion de 6 véhi­cules, dont 2 véhi­cules Crossway Gaz, pour le compte du dépar­te­ment de la Loire. 

Philibert Transport, emporte l’appel d’offre en inves­tis­sant près de 500 000 € dans deux auto­cars au gaz natu­rel qui des­servent, entre autres, les com­munes de Saint-Galmier, Andrézieux-Bouthéon et Sury-le-Comtal. 

Début avril, les 10 000 voya­geurs régu­liers de la ligne emprun­te­ront ces nou­veaux véhi­cules plus res­pec­tueux de l’environnement. Un enga­ge­ment sup­plé­men­taire pour Philibert Transport qui place la réduc­tion des émis­sions de CO2 au pre­mier plan de ses pré­oc­cu­pa­tions. 

Les pre­miers auto­cars au gaz natu­rel que vient d’acquérir Philibert Transport viennent com­plé­ter la flotte de près de 500 véhi­cules de l’entreprise. À par­tir de début avril, ces véhi­cules propres d’une capa­ci­té de 63 places cir­cu­le­ront quo­ti­dien­ne­ment dans le dépar­te­ment de la Loire. 

Les auto­cars longs de 13 mètres, qu’empruntent les 10 000 voya­geurs de la ligne C2, relient les villes de Saint-Galmier et Sury-le-Comtal. 

Ces véhi­cules nou­velle géné­ra­tion réduisent de plus d’un tiers les émis­sions d’oxyde d’azote, jusqu’à 95% des émis­sions de par­ti­cules fines, et ain­si que du bruit (jusqu’à ‑3dB ). 

Les autres infos