Madonna et Maluma font monter la fièvre avec « Medellin »

Comme promis, Madonna et Maluma ont interprété leur duo « Medellin » pour la première fois en live lors des Billboard Music Awards, qui se tenaient hier soir à Las Vegas. Une prestation enflammée où la star a dévoilé les identités de « Madame X » à travers des hologrammes. Regardez !

« One two, cha cha cha ! ». Un parfum d’Amérique latine flottait hier soir à la MGM Grand Garden Arena de Las Vegas, où tout le gratin de l’industrie de la musique s’est réuni à l’occasion des Billboard Music Awards. Une édition 2019 animée par Kelly Clarkson qui a consacré Drake, vainqueur de la soirée avec 12 prix et un record à la clé, mais aussi BTS, Ariana Grande, Beyoncé et Jay-Z ou Maroon 5. Avec un total de 57 catégories, déclinées selon les genres musicaux, il y avait l’embarras du choix ! In fine, ce sont les prestations live ayant rythmé la cérémonie qui ont accaparé l’attention médiatique. Entre l’ouverture féerique orchestrée par Taylor Swift et Brendon Urie avec « ME! », la résurrection des Jonas Brothers, le medley proposé par Mariah Carey avant de recevoir l’Icon Award, l’événement se jouait sur scène et non au palmarès. Une invitée de marque a notamment signé son grand retour après plusieurs années d’absence : Madonna !

« Ven conmigo, let’s take a trip »

Dans un petit mois, la superstar américaine dévoilera au monde entier son nouvel album « Madame X ». Et les fans ont pu en découvrir un aperçu lors des Billboard Music Awards, à qui la chanteuse a offert la primeur de son nouveau single « Medellin », duo sensuel partagé avec l’artiste colombien Maluma. « Madame X prépare quelque chose de très spécial pour les BBMAs » avait-elle promis à la veille de la cérémonie. Verdict ? Madonna n’a pas menti. Habituée à proposer des shows spectaculaires à la hauteur de sa légende, l’interprète de « I Rise » a téléporté les spectateurs dans le futur en conviant sur scène une armée d’hologrammes, chaque double représentant une facette de la personnalité de Madame X, alter-ego qu’elle décrit comme « un agent secret qui voyage à travers le monde, qui change d’identité et se bat pour la liberté ».

Allongée au sol, cache-oeil de pirate en place, Madonna a d’abord entonné son morceau dans un décor de forêt face à des images de la nature qui s’éveille, avant d’esquisser quelques pas avec ses projections d’elle-même. Ensorcelé par ces visions, Maluma a été rejoint par la vraie Madonna pour un cha-cha endiablé dans un salon d’inspiration cubaine où transpirait l’allégresse. Debout sur une table, Madonna s’est déhanchée face à un Maluma ivre d’amour, libre comme jamais. Les deux artistes ont alors été répandre la fièvre sur une scène avancée avec une troupe de danseurs pour un final collé-serré. Chaud devant !

Regardez Madonna et Maluma chanter « Medellin » :




Les autres infos
Les autres infos