Patchouli, c’est fini

C’est un mag­a­sin que tout le monde con­naît . C’est l’un des piliers du quarti­er de l’avenue de la Libéra­tion. Le flam­boy­ant Gilles Fré­con (76 ans) avait juste 20 ans lorsqu’il ouvre sa bou­tique à prox­im­ité de la place du peu­ple. Aujourd’hui il a décidé de pren­dre sa retraite.

3 généra­tions lui sont restées fidèles

Son mag­a­sin Patchouli est unique. Dans la vit­rine, en haut et en bas, avec des accroches partout, on trou­ve des vête­ments, des sacs, des chaus­sures et acces­soires. Chez Patchouli, la couleur est partout, les T‑Shirt sont à l’effigie des stars du rock. On trou­ve aus­si des élé­ments goth­iques, des sacs MTV, un mag­a­sin atyp­ique.

Aujourd’hui le patron souhaite pren­dre un peu de repos. L’homme qui a ouvert la bou­tique en 1962 a con­nu 3 généra­tions de stéphanois. Et  au fil des années. On lui souhaite le meilleur pour la suite.

Les autres infos