Retourner chez le coiffeur, c’est bientôt possible

0 Partages

A Saint-Etienne, comme partout dans la Loire et en Fance, les coiffeurs comptent les jours avant de retrouver leurs clients. Les salons Stéphanois ont envoyé « la fiche de travail » pour la reprise d’activité du secteur au ministère du travail. pour validation, quelques heures après avoir obtenu l’aval des partenaires sociaux. Il devraient tous ouvrir leurs portes à partir du lundi 11 mai, près de deux mois après leur fermeture dans le cadre des mesures de confinements adoptées en France pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Dès le déconfinement, les coiffeurs en activité devrnt être équipé de masque et de lunettes ou d’une visière en plastique transparent qui couvre son visage ; le barbier, qui, lors d’une coupe, est très exposé au souffle de son client et donc aux postillons, devra porter un masque et une visière. Chaque coiffeur devra asseoir son client à plus d’un mètre d’un autre. Même règle lors du shampooing.

Pourquoi aller chez le coiffeur coûtera plus cher ?

S’occuper d’un client prendra plus de temps, et entre chacun il faudra compter le temps du nettoyage. Autant de contraintes qui diminueront le nombre de clients par jour. Difficile de compenser, même en ouvrant une journée de plus ou plus longtemps le soir. Nos confrères d’Europe 1 donne la parole à l’un d’eux “Le seul fait de dégager du temps pour que nos employés fasse le ménage plus poussé qui est nécessaire, ça va représenter 2.500€ par mois“, estime Sébastien Robin. Le coiffeur rajoute « J’espère que les gens vont quand même entendre qu’effectivement, le passage à la caisse sera un peu plus gonflé qu’avant. De 35€ on va passer à 37€, si on était à 45€ on va passer à 47 euros à peu près…  Ces 1 ou 2 euros, sur chaque client, vont forcément nous aider ».

Les autres infos