Roanne : abus sexuels sur ses nièces mineures

Un homme de 66 ans a été condam­né à trois ans de pri­son dont la moi­tié avec sursis.

« Un per­vers, un porc, un pédo­phile » ce sont les mots des trois jeunes filles pour défi­nir leur oncle qui, dans le box, a la tête dans ses mains.

Ce Roannais qui com­pa­raît devant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Roanne est jugé pour agres­sions sexuelles impo­sées à ses nièces entre 2001 et 2008. Elles avaient à l’époque entre 5 et 9 ans. L’une d’elle, bou­le­ver­sée, vient lire une lettre à la barre. Elle va atteindre dans quelques jours sa majo­ri­té : « J’ai enfin pu rame­ner tes fesses jusqu’ici ».

En 2008, elle avait par­lé à ses parents des agis­se­ments de l’oncle, mais per­sonne ne vou­lait la croire tel­le­ment ses accu­sa­tions était incompréhensibles.

Mais tout change en 2012 quand l’homme est condam­né pour vio­lences sexuelles sur sa com­pagne.  Là, les langues com­mencent à se délier.

D’après cer­tains membres de la famille, il aurait eu des attou­che­ments sur les jeunes filles lorsqu’elles étaient sur ses genoux. « Il avait des gestes et des regards bizarres et malsains ».

Dans la chambre d’une des nièces il lui montre com­ment embras­ser un gar­çon. La jeune fille passe par des périodes de dépres­sion et des pen­sées sui­ci­daires.  Cet oncle Roannais, qui est aus­si père de famille, consul­tait de nom­breux sites por­no­gra­phiques et pédo­por­no­gra­phiques. Les enquê­teurs ont trou­vé dans son ordi­na­teur de nom­breuses images cho­quantes et on retrouve le mot clé « Ado » sur de nom­breux sites consultés.

Le pré­ve­nu se défend en annon­çant qu’il pen­sait que le terme « Ado » ren­voyait à « Majeur ». Son avo­cat plaide en ce sens mais il ne convainc pas.

L’homme a été condam­né à 3 ans de pri­son, dont 18 mois avec sur­sis et mise à l’épreuve, obli­ga­tion de soins, 8000 euros de dom­mages et intérêts.

Les autres infos