Un confinement éclair du 31 décembre au 2 janvier ?

Deux experts en santé publique, Philippe Amouyel et Luc Dauchet, respectivement professeur et maitre de conférences en Santé publique, s’expriment dans une tribune dans le JDD demandant un confinement éclair du 31 décembre au 2 janvier. Extraits. 

En premier lieu, la stagnation du nombre de cas de Covid-19 n’est pas liée à la recrudescence de tests avant Noël, ni à la réouverture des magasins. Mais bien “nos comportements qui sont à l’origine de ce plateau, en particulier le respect limité de l’isolement, la reprise des rencontres familiales et amicales et les contaminations lors des repas.”

Afin d’anticiper la possible troisième vague, il faut, selon eux, faciliter l’isolement et réaliser un “dépistage massif pour isoler les asymptomatiques”. En outre, pour limiter la circulation du virus, d’instaurer un confinement entre le 31 décembre et le 2 janvier.

Invité de RMC, Luc Dauchet explique qu'”il s’agit de restreindre les risques à cette période du réveillon alors qu’actuellement rien n’interdit de se réunir à 30 personnes en arrivant à 20H et repartant à 6h du matin”.

Tout cela, pour selon, rouvrir plus vite les lieux culturels en instaurant un protocole sanitaire strict comme pour les magasins, puis les restaurants et les bars.

Les autres infos
Les autres infos