Un risque de troi­sième confi­ne­ment à Saint-Etienne et ailleurs

La réflexion est dans toutes les têtes. Trois pos­si­bi­li­tés : on conti­nue comme actuel­le­ment, c’est-à-dire un sta­tu quo, un confi­ne­ment avec les com­merces dits «  essen­tiels » et un semi-confi­ne­ment avec cer­tains com­merces ouverts. Pour Emanuel Macron, tout va se déci­der ce mercredi.

L’exécutif va prendre une déci­sion avec le conseil de défense. Chez les scien­ti­fiques comme au sein de l’exécutif, on réclame un confi­ne­ment pré­ven­tif face à la menace que consti­tuent les variantes du virus, en par­ti­cu­lier celui venu du Royaume-Uni.   « Il fau­dra aller pro­ba­ble­ment vers un confi­ne­ment », a esti­mé le pré­sident du conseil scien­ti­fique, Jean-François Delfraissy, dimanche 24 jan­vier, sur BFM-TV, qua­li­fiant la rela­tive sta­bi­li­té de la cir­cu­la­tion épi­dé­mique en France de « fausse sécu­ri­té »« Si nous conti­nuons sans rien faire de plus, nous allons nous retrou­ver dans une situa­tion extrê­me­ment dif­fi­cile, comme les autres pays, dès la mi-mars », a‑t-il pré­ve­nu. Une manière de crier au loup, ou bien de pré­pa­rer les esprits à une issue que cer­tains proches d’Emmanuel Macron qua­li­fient d’« iné­luc­table ».

Dans le monde de ce lun­di, on peut lire : « Les résul­tats d’études per­met­tant d’évaluer l’efficacité du couvre-feu à 18 heures au plan natio­nal ain­si que le rythme de dif­fu­sion des variantes sont annon­cés pour mer­cre­di. Ils seront déter­mi­nants, assurent plu­sieurs sources au sein de l’exécutif, pour ajus­ter la réponse à appor­ter à l’augmentation pro­gres­sive des conta­mi­na­tions, qui se situent sur « un pla­teau haut », avec près de 24 000 nou­veaux cas samedi ».

Dans un entre­tien au Parisien paru dimanche, le ministre de la san­té, Olivier Véran, a dit attendre « d’être fixé sur les effets du couvre-feu »« Si ça ne baisse pas, si les variantes com­mencent à se dif­fu­ser par­tout, alors on pren­dra des mesures sup­plé­men­taires, évi­dem­ment. Et cela s’appelle le confi­ne­ment », a‑t-il prévenu.

Les autres infos