L’apprentissage :  une voie d’avenir

La région Rhône-Alpes compte à peine 49 000 apprentis, l’objectif est d’atteindre les

55 000.

C’est vendredi que la ministre du travail, Muriel Pénicaud, a lancé la réforme de l’apprentissage. La région manque d’apprentis. 63 000 postes ne sont pas pourvus.

Avec la crise économique, le nombre d’apprentis avait baissé dès 2012. Les entreprises étaient réticentes à prendre des élèves.  Aujourd’hui que la croissance redémarre doucement, les entreprises veulent former des jeunes mais n’y parviennent pas toutes.

Il y a un décalage entre l’offre et la demande. La France manque cruellement d’apprentis.

De plus, cette voie n’a toujours pas une bonne image, on parle toujours de la fameuse « voie de garage ». Pourtant c’est une orientation qui fonctionne. De nombreux postes sont à pourvoir et une fois que la formation est finie, les entreprises n’hésitent pas à embaucher les élèves. Même le salaire est confortable.

La région Rhône-Alpes s’est donné 5 ans pour changer les mentalités. Les CFA devraient être plus accueillants, les parcours seront individualisés et les élèves de 4eme auront la possibilité de faire un stage en entreprise dès la 4eme.

Une bourse au mérite va être accordée aux apprentis qui auront plus de 16/20 à leurs examens.