Loire : la ges­tion catas­tro­phique des masques contre le covid-19

En France, la vente de masques a géné­ré 200 mil­lions d’euros dans les grandes et moyennes surfaces. 

Dans la Loire, l’ARS estime que plus de 150 000 masques ont été ven­dus en GMS (grandes et moyennes sur­faces). Sans comp­ter les phar­ma­cies. Mais la région a raté la ges­tion de la pan­dé­mie. En tout cas en début de crise.

Laurent Wauquiez avait fait de grandes pro­messes pour les masques

Gros coup de pub pour Laurent Wauquiez. Il avait pro­mis 9 mil­lions de masques dis­tri­bués dans la région. Certains habi­tants les attendent tou­jours. « La région a tout de même dépen­sé 65 mil­lions d’euros pour faire venir des masques » estime-t-il. 

A lire aus­si : Loire : « Allo Docteur » un manque de méde­cins alarmant 

Même si les socia­listes sont mon­tés au cré­neau le 7 juillet sur Twitter en récla­mant une totale trans­pa­rence sur l’affaire des masques, aujourd’hui, ça va mieux. Tous les habi­tants ont pu sto­cker des masques chi­rur­gi­caux. Gaël Perdriau et la mai­rie de Saint-Étienne en ont dis­tri­bué à chaque habi­tant de la ville. Aujourd’hui, l’ensemble des com­merces a des stocks impor­tants de boîtes de 50. Sans comp­ter les pharmacies.

Une situa­tion qui ras­sure la popu­la­tion de notre dépar­te­ment. Car il faut le rap­pe­ler,  les masques pour se pro­té­ger du covid-19 sont obli­ga­toires dans les trans­ports en com­mun, dans les com­merces et dans tous les lieux clos. 

Une ges­tion de crise en par­tie ratée

On peut quand même noter un raté dans cette crise du coro­na­vi­rus en France. Manque de masques, manque de per­son­nel de san­té, impos­si­bi­li­té de trou­ver des urgences pour se faire soi­gner les dents. Le monde s’est par­fois arrê­té chez les spé­cia­listes. Mais il faut rap­pe­ler com­bien les infir­mières, les méde­cins, les aide-soi­gnants, et le per­son­nel de san­té étaient pré­sent 24h/24 et 7jours sur 7 dans les hôpi­taux. Merci à eux. Malheureusement, cer­tains éta­blis­se­ments pri­vés n’ont pas joué le jeu. Notamment en ce qui concerne les lits

Des stocks de masques impor­tants étaient déte­nus par l’état en 2009

Selon LCI, en 2009, un rap­port séna­to­rial, inti­tu­lé « Chronique d’une pan­dé­mie annon­cée : la ges­tion du stock natio­nal san­té’ par l’Eprus », indi­quait que l’État déte­nait 723 mil­lions de masques FFP2 et un mil­liard de masques chi­rur­gi­caux, tous répar­tis sur dif­fé­rents sites. Et pour­tant, on en a man­qué dès le début de la pandémie.

A lire aus­si : Record d’interventions de la gen­dar­me­rie dans la Loire en un week-end : 180 appels 

A lire aus­si : C’est la canicule

A lire aus­si : Loire : le cata­clysme pour les dis­co­thèques, atten­tion danger 

Les autres infos