Ruffier licencié, un Monumentale scandale ?

Selon www.foot-sur7.fr, Sté­phane Ruf­fier ne s’entend pas avec son entraî­neur Claude Puel. Quelques temps après le début de la mis­sion de ce der­nier au club, le por­tier fidèle à l’ ASSE depuis 2011 est deve­nu un pes­ti­fé­ré. Même la direc­tion de l’As Saint-Étienne, avec qui il n’avait jamais fait de vague, le traite d’une façon dif­fi­cile à com­prendre pour lui et ses proches. On dit le Bayon­nais très affec­té par cette affaire qui devrait se sol­der dans les pro­chains jours par son licen­cie­ment.

A lire aus­si : Fait divers : rodéo sur la dépar­te­men­tale dans la Loire 

Son retard à l’en­traî­ne­ment de l » ASSE, ce qu’il en est

En ce qui concerne le retard de Sté­phane Ruf­fier à l’entraînement, ses proches demandent un vision­nage de la vidéo­sur­veillance des ins­tal­la­tions de l’ASSE. Avant la fameuse séance d’entraînement, il devait être soi­gné par les Kinés. Ces der­niers n’étaient pas à l’heure pour sa prise en charge. Ils ont donc ter­mi­né de s’occuper de lui en retard et c’est ce qui expli­que­rait son arri­vée sur la pelouse avec 10 minutes de retard. Pour ce qui est de son refus de par­ti­ci­per à l’entraînement avec la réserve du club, le bayon­nais qui est un gar­dien de but, n’aurait pas appré­cié de faire le joueur de champ. L’affaire Sté­phane Ruf­fier, pour ses proches, se résume à son refus de désa­vouer son agent, un homme avec qui il tra­vaille depuis 12 ans et dont il n’est pas res­pon­sable des affir­ma­tions. L’ac­tu de l’ASSE sur www.foot-sur7.fr

A lire aus­si : Saint-Etienne / Paris, l’avis de RMC 

A lire aus­si : Record d’interventions de la gen­dar­me­rie dans la Loire en un week-end : 180 appels 

Les autres infos