qui pour remplacer Rémy Cabella face à l’OM ?

L’absence de Cabella est problématique pour l’ASSE.

Gasset a fait de l’ancien Montpelliérain le dépositaire du jeu de l’équipe, et le petit n°10 venait de livrer une très bonne deuxième mi-temps à Amiens. En son absence, il y a fort à parier que Gasset modifie son dispositif tactique face à l’OM. La maitrise technique des Marseillais devrait l’inciter à opter pour un 4-3-3, en ajoutant Pajot ou Diousse à la récupération, aux côtés de M’Vila et Selnaes.

Publicités

L’équipe ayant des repères maintenant en 4-2-3-1, je préférerais que Gasset persévère dans ce système, même contre l’OM. Même pas peur ! Et pour tenir le rôle de Cabella, Tannane étant à court de forme, comme Hamouma, je ne vois que deux joueurs : Bamba et Hernani. L’international Espoirs est en forme, et il est capable d’apporter de la vitesse au jeu, surtout qu’il « lâche » plus son ballon depuis que Gasset est sur le banc, et le Brésilien a pour lui sa qualité sur coups de pied arrêtés, ce qui peut toujours débloquer des situations.

UN CHANGEMENT DE SYSTEME … ET HERNANI

En l’absence de Rémy Cabella, le 4-2-3-1 mis en place par Jean-Louis Gasset ne peut pas perdurer. Le joueur prêté par l’OM est en effet le seul dans l’effectif à pouvoir évoluer derrière l’attaquant efficacement. Bien sûr, on peut parler des solutions visant à placer dans ce registre Romain Hamouma ou Jonathan Bamba mais ce serait priver deux joueurs de leurs repères.

Il y aurait davantage un retour au 4-3-3 avec un milieu densifié et deux relayeurs destinés à assurer la projection vers l’avant (et donc le travail de création fait par Cabella). Dans ce système, qui compte parmi les fondamentaux de l’ère Galtier, on mettra Ole Selnaes, en bonne forme actuellement, dans un rôle de sentinelle avec devant lui deux joueurs à la qualité de passe certaine : Yann M’Vila évidemment (la question ne se pose même pas!) mais plutôt que de mettre des laborieux comme Vincent Pajot ou Assane Diousse, il faut opter pour la technique et la frappe de balle d’un Hernani. Certes, le Brésilien n’a pas la cote auprès de coach Gasset mais, au plus fort des difficultés de la fin d’automne des Verts, c’est de lui qu’était venu une petite étincelle. Hernani, qui n’était pas du déplacement à Amiens et qui avait manqué son penalty à Troyes, mérite une seconde chance.

 

 


Vous aimerez lire aussi