Saint-Etienne : Le Crédit Agricole aura un nou­veau siège

Un bâti­ment flam­bant neuf qui va être recons­truit au 94 rue Bergson à la place de l’actuel siège.

C’est en 1974 que le bâti­ment avait été inau­gu­ré. En plus de qua­rante ans il a vécu quelques réno­va­tions mais n’a jamais pu réel­le­ment deve­nir, au fil du temps, un bâti­ment qui cor­res­ponde au nou­veau code immo­bi­lier concer­nant le tra­vail d’aujourd’hui. Les espaces ne sont plus adap­tés aux normes de sécu­ri­té et c’est une pas­soire ther­mique. Le clas­se­ment IGH pour la sécu­ri­té du bâti­ment coûte à la direc­tion 500 000 euros par an. Il était temps de faire quelque chose.

Alors, plu­tôt que d’aller voir ailleurs pour cher­cher un nou­veau ter­rain pour des nou­veaux bâti­ments, le Crédit Agricole Loire – Haute Loire a fait le choix de recons­truire sur ce même site à Bergson. Le quar­tier va accueillir d’ici deux ans un grand bâti­ment flam­bant neuf.

Ces tra­vaux auront un coût de 48 mil­lions d’euros.

La grande tour va être trans­for­mée pour adop­ter une forme cir­cu­laire et aura un sys­tème éco responsable.

Elle va gar­der ses neuf étages, pour échap­per au clas­se­ment IGH.

Pour les normes de sécu­ri­té IGH, un immeuble de Grande Hauteur est un bâti­ment dont le plan­cher bas du der­nier niveau est situé, par rap­port au niveau du sol le plus haut uti­li­sable pour les engins des ser­vices publics de secours et de lutte contre l’incendie :

  • à 50 mètres pour les immeubles à usage d’ha­bi­ta­tion, tels qu’ils sont défi­nis par l’ar­ticle R. 111–1 ;
  • à plus de 28 mètres pour tous les autres immeubles.

Il est sous-enten­du que le sol est celui acces­sible et uti­li­sable par les engins des ser­vices publics de secours et de lutte contre l’incendie.

 

Concernant le der­nier étage, il sera trans­for­mé en local tech­nique et le hui­tième sera amé­na­gé en mez­za­nine.  Au total, le siège régio­nal va voir pas­ser sa sur­face de 13 000 m² à 16 000 m².

Il y aura des espaces ouverts et modu­lables qui pour­ront éga­le­ment accueillir d’autres entre­prises comme par exemple les start-up du vil­lage by CA (pépi­nière d’entreprises).

De chaque côté de la tour, de nou­veaux bâti­ments de verre vont être construits. Il y aura une large ter­rasse arborée.

Concernant l’accueil du public, il n’y aura plus d’agence ban­caire mais seule­ment un dis­tri­bu­teur de billets. Les clients ont déjà été diri­gés vers les agences de la Terrasse et de la Cité du Design. L’ouverture de ce nou­veau bâti­ment est pré­vue au prin­temps 2020 avec 700 sala­riés au total. Ces tra­vaux auront un coût de 48 mil­lions d’euros.

Photo : ©Lobjoy-Bouvier-Boisseau Architectes

Les autres infos