Saint-Etienne : Marc Chassaubéné nous parle d’Explora

Après plu­sieurs années de réflexion et de construc­tion, Explora, le nou­veau centre cultu­rel de Saint-Etienne attend désor­mais l’ouverture au public. Marc Chassaubéné nous livre les cou­lisses de ce curieux endroit.

Explora, nou­veau centre cultu­rel de Saint-Etienne : un site, 2 espaces

Explora se situe dans le quar­tier du Puits Couriot et du musée de la Mine. Le nou­veau centre cultu­rel veut pro­po­ser un paral­lèle entre un site ancien­ne­ment dédié aux éner­gies fos­siles du char­bon et ces ques­tions des nou­velles éner­gies. L’endroit est donc sym­bo­lique dans cette volon­té de pla­cer au cœur des réflexions la ques­tion des nou­velles énergies.

Le site Explora est divi­sée en deux par­ties dis­tinctes mais… com­plé­men­taires. D’une part, les labo­ra­toires où se dérou­le­ront les ate­liers de pré­sen­ta­tion et d’autre part, un parc. Il a une super­fi­cie d’un peu plus de 8000 m². Le public pour­ra y retrou­ver des modules ins­tal­lés qui expliquent des prin­cipes phy­siques rela­ti­ve­ment simples. Apprendre en se bala­dant, la façon la plus simple d’assimiler des connaissances.

Vous pour­rez donc y croi­ser des balan­çoires élec­triques capables de créer de l’énergie, du son et de la lumière. On peut éga­le­ment prendre pour exemple des para­boles qui réper­cutent le son et per­mettent ain­si de per­ce­voir de petits mur­mures jusqu’à une ving­taine de mètres.

Développer son esprit cri­tique en décou­vrant par soi-même

La phi­lo­so­phie du pro­jet, c’est que, dans un monde où les infor­ma­tions et sur­tout les dés­in­for­ma­tions arrivent en masse, cha­cun puisse se confron­ter lui-même à des expé­ri­men­ta­tions scien­ti­fiques, à des phé­no­mènes phy­siques uniques qu’il puisse appré­hen­der lui-même. Tout le monde peut venir à Explora expé­ri­men­ter des prin­cipes scien­ti­fiques. Dans un uni­vers où l’information est tel­le­ment dis­po­nible, rien ne vaut mieux que l’expérimentation par soi-même.

Le site est ouvert au grand public. Il n’y a pas de public cible. L’objectif est réel­le­ment de per­mettre à tous et à cha­cun d’assouvir sa curio­si­té et de réveiller un esprit scien­ti­fique. Enfants, ado­les­cents, étu­diants, adultes, tout le monde est convié. Ainsi, pour pro­po­ser à cha­cun une expé­rience qui lui cor­res­pond, tous les ate­liers sont évo­lu­tifs en fonc­tion des âges.

On pour­ra construire une petite voi­ture solaire à Explora comme on pour­ra pen­ser à un véhi­cule à hydro­gène beau­coup plus déve­lop­pé. De la même manière, on pour­ra fabri­quer des fusées à eau très simples comme on pour­ra aller jusqu’à étu­dier leur aéro­dy­na­misme, leur capa­ci­té à entrer dans l’air, ce que ça peut favo­ri­ser et donc des prin­cipes très simples comme des prin­cipes très évo­lués en fonc­tion des âges.

Un pro­jet construit en col­la­bo­ra­tion avec de nom­breux acteurs

Différents inves­tis­seurs ont finan­cé le pro­jet dont le mon­tant s’é­lève à 3 mil­lions d’euros. Le Programme d’Investissements d’Avenir a contri­bué à hau­teur de 1,5 mil­lion d’euros. La ville de Saint-Etienne, la Région, le centre pilote La Main à la Pâte et Saint-Etienne Métropole font éga­le­ment par­tie des investisseurs.

C’est très impor­tant pour nous d’avoir ces apports finan­ciers mais c’est sur­tout un apport scien­ti­fique, un savoir-faire tech­nique et un savoir-faire en matière de média­tion, savoir-faire qui est en plus renou­ve­lé en fonc­tion de l’actualité, des grands phé­no­mènes qu’on peut vivre et connaitre. C’est très impor­tant qu’on aille à Explora pour expé­ri­men­ter les prin­cipes phy­siques mais qu’on puisse éga­le­ment poser des ques­tions sur le coro­na­vi­rus. Bien évi­dem­ment, plus il y a de par­ties pre­nantes dans ce pro­jet et plus c’est inté­res­sant puisqu’on est vrai­ment là dans une mis­sion d’intérêt géné­ral, dans le sens le plus noble du terme.

Les condi­tions actuelles ne per­mettent pas mal­heu­reu­se­ment pas fixer une date d’ou­ver­ture. Ce que l’on sait, en revanche, c’est que le centre sera prêt à vous accueillir aus­si­tôt que cela sera pos­sible. Explora devien­dra sûre­ment l’un des sites favo­ris de la ville de Saint-Etienne.

Les autres infos
Les autres infos