Variant Delta : Menace sur la Loire ?

Toutes les inquiétudes se tournent aujourd’hui vers le variant Delta : certains pays font marche arrière quant à la fin des restrictions. Ce matin, Olivier Véran expliquait que “Le variant représente environ 20 % des nouveaux diagnostics, mais en pourcentage, pas en valeur absolue, puisqu’il y a une baisse du nombre de cas “. Mais qu’en est-il pour la Loire ?

Qu’est-ce que le variant Delta ?

Ce variant Delta est le plus récent détecté du SARS-CoV-2. L’inquiétude porte sur l’efficacité du vaccin, qui semble moindre par rapport aux autres variants. Ce variant du Covid-19, identifié pour la première fois en Inde en avril, est désormais présent dans au moins 85 pays, selon l’OMS. Le Portugal a annoncé qu’il était désormais majoritaire sur son territoire. Il pourrait l’être aussi en Afrique du Sud. En Australie, la ville de Sydney a même dû être totalement reconfinée, en raison de la flambée de nouveaux cas provoquée par cette mutation plus contagieuse. Il est aussi plus contagieux que la souche classique et les précédents variants.

Dans les Landes, foyer du variant en France, un communiqué de l’ARS explique que la présence du variant delta ne s’est pas accompagnée d’une hausse des cas graves. “L’activité aux urgences pour suspicion de Covid-19 reste faible, écrit-elle, et aucun impact sur les indicateurs de gravité n’est à ce stade observé. (…) Cette situation trouve son explication dans le fait que l’augmentation de l’incidence est imputable principalement aux jeunes développant peu de formes graves et aux personnes âgées vaccinées, protégées également contre les formes graves.”

Moins de 5 tests positifs au variant Delta dans la Loire

Les derniers chiffres précis fournis par Santé publique France pour la Région et le département de la Loire datent de la semaine du 14 au 20 juin. Sur les personnes s’étant faites testées (antigéniques et PCR) et positives (17 042), le variant a été trouvé que 5 fois. Il faut néanmoins noter que le variant ne se détecte seulement grâce à des tests PCR. La part de détection de mutation L452R (variant Delta) parmi les tests criblés est comprise entre 20 et 30% dans trois départements : le Cantal, l’Isère et la Haute-Savoie.

Les autres infos
Les autres infos