L’Etat va accom­pa­gner les sala­riés de Titoulet dans leurs reconversions

Huit repré­sen­tants des sala­riés de l’entreprise sté­pha­noise Loire Offset Titoulet ont été reçus, ce jeu­di matin, au minis­tère de l’économie et des finances pour faire le point sur le futur de ces femmes et hommes tra­vaillant pour Titoulet.

L’état s’est enga­gé à accom­pa­gner les sala­riés dans leurs recon­ver­sions pro­fes­sion­nelles. Des primes de départ devraient être amé­lio­rées pour les sala­riés­li­cen­ciés. Des primes supra légales devaient être attri­buées, c’est ce que l’état s’était enga­gé à faire. Mais pour le délé­gué titu­laire du comi­té social éco­no­mique de l’entreprise, il n’y a pas eu de réponse directe de la part du minis­tère de l’économie et des finances.

Mercredi der­nier, les der­niers sala­riés ont levé leur piquet de grève mais se disent tou­jours très mobi­li­sés pour la suite. Les sala­riés demandent des primes de licen­cie­ment supra légales à la hau­teur des pré­ju­dices. Un gâchis indus­triel, éco­no­mique et humain, affirment-ils. Le délé­gué inter­mi­nis­té­riel de Bercy a pro­mis de contac­ter le pré­fet de la Loire pour essayer de reprendre contact avec l’un des repre­neurs qui avait mani­fes­té un inté­rêt lors du pre­mier redres­se­ment judi­ciaire. C’était il y a déjà trois ans.



Les autres infos