Pierre Ménès pointe du doigt les limites des Verts

Après la défaite de l’ASSE contre le Paris Saint-Germain (0–1), Pierre Ménès a poin­té du doigt l’une des limites des Verts.

Contre le Paris Saint-Germain, l’AS Saint-Etienne a fait preuve de soli­di­té avant de céder face au talent de Kylian Mbappé auteur d’un magni­fique but sur une passe de Dani Alves (1–0). Mais sur le plan offen­sif, cela a été plus com­pli­qué pour les Verts tant Wahbi Khazri et Rémy Cabella ont peu pesé sur le jeu. D’ailleurs, Pierre Ménèsinsiste sur le fait que dès que les deux hommes forts offen­sifs de l’ASSE sont moins bien, les club du Forez peine. 

«Lorsque Khazri et Cabella ne font pas la dif­fé­rence, c’est beau­coup plus compliqué»

« Les Verts eux, en ont des limites. On a vu hier soir que, lorsque Khazri et Cabella ne font pas la dif­fé­rence, c’est beau­coup plus com­pli­qué pour Sainté d’exister. Cabella a beau­coup plus tra­vaillé au milieu que d’habitude et Khazri a pas­sé son temps à s’énerver et a d’ailleurs mira­cu­leu­se­ment ter­mi­né ce match », écrit le jour­na­liste sur son blog.



Les autres infos