Qui c’est les plus forts au mer­ca­to ? C’est les Verts clai­ronne Rocheteau

Dominique Rocheteau en a tiré un bilan ultra-posi­tif des transferts.

Lors du mer­ca­to hiver­nal, Sainté n’a pas chô­mé, puis­qu’il a été le club fran­çais le plus actif durant le mois de jan­vier en recru­tant six joueurs. Avec l’ar­ri­vée de titu­laires en puis­sance, que sont Ntep, M’Vila, Subotic, Debuchy et Beric, l’ASSE compte bel et bien sau­ver sa peau en Ligue 1, alors qu’elle dis­pose de trois points d’a­vance sur la zone rouge. Dans tous les cas, la for­ma­tion du Forez peut se tar­guer d’a­voir réus­si son mar­ché en fai­sant venir des inter­na­tio­naux pour zéro euro, vu qu’ils sont arri­vés libre ou en prêt, tout en encais­sant 3,5 ME de trans­ferts pour dégrais­ser son effec­tif, avec notam­ment les départs de Pogba, Dabo et Lacroix. Un mer­ca­to qui ravit plei­ne­ment Dominique Rocheteau.

« Ce mer­ca­to, c’est une énorme satis­fac­tion puis­qu’on a fait ce qu’on avait annon­cé. Il est même allé au-delà de nos espé­rances. Vu la situa­tion et vu les ten­sions de la fin d’an­née der­nière, il fal­lait rec­ti­fier le tir. On vou­lait trois joueurs, si pos­sible inter­na­tio­naux, qui connais­saient bien la Ligue 1, on les a. C’est un tra­vail d’é­quipe. Jean-Louis Gasset a été un élé­ment moteur grâce à sa rela­tion directe avec les joueurs, David Wantier a acti­vé ses réseaux et le trio Roland Romeyer, Bernard Caïazzo et Frédéric Paquet ont sui­vi le spor­tif. Ce mer­ca­to confirme que le club conserve une cer­taine aura. Nous vou­lions des lea­ders et de l’ex­pé­rience car l’é­quipe en man­quait. Nous étions en état d’ur­gence. L’équipe man­quait de séré­ni­té et, hon­nê­te­ment, ça fai­sait peur. Après, c’é­tait impor­tant d’al­lé­ger la masse sala­riale et nous avions trop de joueurs pour dis­pu­ter seule­ment la Ligue 1. Nous n’a­vons pas envi­sa­gé l’a­ve­nir loin­tain… », a avoué, sur Eurosport, le direc­teur spor­tif des Verts, qui sait per­ti­nem­ment qu’un gros chan­tier l’at­tend lors du pro­chain mer­ca­to, au cours duquel l’ASSE devra notam­ment recru­ter un buteur, puisque Beric est désor­mais le seul avant-centre de l’ef­fec­tif suite aux départs de Soderlund et de Diony.

 



Les autres infos