Va-t-on sur une totale obligation du port des masques dans les magasins ?

Cette semaine, de nombreux députés de la majorité ont demandé au Premier Ministre et au ministère de la Santé que la population soit obligée de porter des masques dans les magasins alimentaires. Aujourd’hui, le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, mais pas encore dans les grands magasins alimentaires. Mais cela pourrait changer.

Depuis la fin du confinement, les magasins sont engorgés de monde. Chez Action Saint-Étienne, par exemple, la queue est telle qu’il faut attendre une dizaine de minutes pour entrer sur les fortes affluences. C’est de même dans certains grands magasins dans la Loire.

Selon de nombreux élus, le port du masque répond à “un double objectif de protection de tous les consommateurs et des salariés de ce secteur”.

En tout cas, même si le masque n’est pas obligatoire dans l’espace public, les enseignes stéphanoises ont tout à fait le droit de refuser leur entrée à ceux qui n’en portent pas, nous a confirmé le cabinet de la secrétaire d’État à l’Économie Agnès Pannier-Runacher. En revanche, à la différence des employeurs qui doivent fournir les masques à leurs employés pour leur en imposer le port, les magasins n’ont aucunement l’obligation d’en mettre à disposition à leurs clients.