Des médicaments dangereux pointés par 60 millions de consommateurs

Dans son dernier hors-série, 60 mil­lions de con­som­ma­teurs pointe du doigt cer­tains médica­ments inutiles voire dan­gereux. Médica­ments ven­dus dans les phar­ma­cies de Saint-Eti­enne et de grande con­som­ma­tion. Les médica­ments les plus effi­caces restent l’ibuprofène et le paracé­ta­mol en évi­tant bien sûr la sur­dose. 

Les médica­ments con­tre la toux

Tous les médica­ments ven­dus con­tre la toux sont inef­fi­caces et dan­gereux : infec­tions, risques hépa­tiques, d’infarctus, de trou­bles neu­rologiques, etc. selon la réac­tion des malades aux sub­stances. 60 mil­lions de con­som­ma­teurs a testé 12 pro­duits.

Les médica­ments pour le rhume et les aller­gies res­pi­ra­toires

60 Mil­lions de con­som­ma­teurs révèle notam­ment la présence de pseudoéphé­drine qu’on retrou­ve dans des décon­ges­tion­nants type Dolirhume­Pro, Humex et Rhi­nadvil. Ce pseudoéphé­drine peut causer des AVC ou des mal­adies car­dio­vas­cu­laires quand il s’ag­it d’au­tomédi­ca­tion.

En out­re, cer­tains his­t­a­miniques con­ti­en­nent des sub­stances allergènes.

Les médica­ments con­tre le mal de ven­tre

Sont visées ici le Smec­ta con­vient de l’argile “poten­tielle­ment con­t­a­m­inée par des métaux lourds” ou le Vogal­ib, qui peut causer des trou­bles neu­rologiques et car­diaques.

Les com­plé­ments ali­men­taires

Ils sont dan­gereux pour les enfants et peu­vent réduire l’ef­fi­cac­ité d’autres traite­ments, comme le milleper­tu­is qui dimin­ue l’ef­fi­cac­ité de la con­tra­cep­tion orale.

Les autres infos