Les vacances d’été plus tôt que prévues pour les élèves

Durant la période de confinement, Jean-Michel Blanquer avait annoncé que la fin de l’année, avec la suppression des épreuves du Bac serait le 4 juillet, contrairement aux autres années. Pourtant, la réalité est toute autre pour nos élèves ligériens. 

Cette date est surtout un effet d’annonce. En effet, l’Education Nationale a un calendrier tout à fait particulier, notamment pour l’affectation des élèves au collège ou au lycée. Pour les futurs étudiants, le calendrier est différent : le bac reste le passeport pour obtenir son orientation. 

Avant de savoir le collège ou le lycée auquel l’élève est affecté, faut-il déjà savoir si l’on a accès à la classe supérieure ou si l’on maintient : les conseils de classe donc avoir lieu rapidement pour avoir le temps de discuter avec les familles et de transmettre les vœux d’orientation. Mais aussi pour faire appel de la décision du conseil. 

Ensuite, a lieu l’affectation dans les collèges ou dans les lycées, fin juin. Impossible donc d’attendre le 4 juillet. Le calendrier reste le même que l’année précédente. 

Se pose alors la question de la motivation des élèves jusqu’à fin juillet. Les classes sont désertées après le conseil de classe du 2ème semestre ou du 3ème trimestre. Comment maintenir les élèves assidus jusqu’au 4 juillet ? 

A lire aussi : Bientôt un documentaire sur les mystères des châteaux du département 

A lire ici : Loire : bientôt les soldes !

A lire aussi : Loire : plus de 400 000 masques offerts aux enfants