Casino continue sa réduction drastique

Le groupe Casino continue sa réorganisation. Après avoir cédé 5% de son capital au groupe immobilier Mercialys, l’enseigne se transforme. Toutes les enseignes du groupe de Jean-Charles Naouri ont été à la peine sur la saison estivale. De la proximité (-0,1 point pour Monoprix et Franprix) aux hypermarchés (-0,3 point pour Géant) en passant par le discount (-0,9 point pour Leader Price), Casino enregistre une des  pires périodes de son histoire récente avec un recul global de 1,6 point de parts de marché qui s’explique notamment par une réduction drastique de son parc de magasins. Il n’empêche, avec 9,3% de parts de marché, le groupe Casino s’enfonce dans une crise de décroissance qu’il peine à enrayer.

La vente du Géant de Barbery-Saint-Sulpice

L’autorité de la concurrence a interdit le rachat d’un Géant dans l’Aube à Barberey-Saint-Sulpice. Le groupe souhaitait céder son magasin à un adhérent Leclerc. Une décision qui ne profite pas au groupe stéphanois. Le groupe Casino avait décidé de ne verser aucun dividende à ses actionnaires pendant l’année 2020. Le siège du groupe est installé à Saint-Étienne Châteaucreux depuis 2007 et réalisé par le cabinet stéphanois Cimaise.

Les autres infos
Les autres infos