Kim Kardashian : vous ne la ver­rez plus jamais nue !

Kim Kardashian ne dif­fu­se­ra plus de cli­chés d’elle tota­le­ment nue. Une déci­sion moti­vée par sa famille.

Kim Kardashian assa­gie à 39 ans ? La star a déci­dé de ne plus dif­fu­ser des cli­chés d’elle nue. La rai­son ? Ses enfants.North, 6 ans, Saint, 3 ans, Chicago, 1 an et enfin Psalm, 6 mois, risquent dans le futur de voir les pho­tos de leur maman dénu­dée. Ce qui risque, cer­tai­ne­ment, de les per­tur­ber. Alors Kim Kardashian gar­de­ra désor­mais ses vête­ments sur elle.

“Je me suis dit, ok, j’é­tais à la Maison Blanche et je publiais ce sel­fie de moi en biki­ni qui était juste fou. Je me disais ‘J’espère qu’ils ne le ver­ront pas, je dois y retour­ner la semaine pro­chaine.’ ” Désormais, par­ta­ger ses faits et gestes en ligne l’im­porte moins qu’au­pa­ra­vant. “Je me moque de publier autant de pho­tos de moi en biki­ni”, a‑t-elle encore expliqué.

Son mari approuve sa décision

Une déci­sion que son pilier et homme qui par­tage sa vie, Kanye West, approuve. C’est par ailleurs le rap­peur amé­ri­cain et père de ses enfants qui l’a encou­ra­gée à prendre cette déci­sion. En effet, la star aurait expli­qué que cela allait à l’en­contre de ses “croyances”, lui qui se pas­sionne pour la reli­gion, lui qui, pour rap­pel tra­vaille désor­mais avec un groupe de Gospel pour ses titres. Et Kim aurait elle aus­si eu une appa­ri­tion, lui dic­tant de chan­ger sa conduite. Et serait, ain­si, deve­nue plus conser­va­trice à son tour. De quoi vivre à nou­veau leur amour en phase !

“Je ne sais pas si c’est le fait que mon mari ait dit haut et fort que par­fois, ce qui est trop sexy est un tue-l’a­mour et que ça le rend mal à l’aise. Je l’é­coute et je le com­prends. Mais pour­tant, à la fin de la jour­née, il me donne tou­jours cette liber­té. Mais j’ai moi-même eu cette prise de conscience.” Le monde est-il prêt à décou­vrir la nou­velle Kim Kardashian ? Affaire à suivre !

Voir cette publi­ca­tion sur Instagram

Throwback Thursday to this fitting

Une publi­ca­tion par­ta­gée par Kim Kardashian West (@kimkardashian) le

Les autres infos