Une ligé­rienne star de « N’oubliez pas les paroles »



Elle s’appelle Julie Thomas, et a rem­por­té 22 émis­sions. Ce mar­di, elle perd sa place de Maestro. La jeune femme de 33 ans obtient la 24eme place des meilleurs candidats.

Julie Thomas vit à Saint-Just-Saint-Rambert d’où elle est ori­gi­naire. Tout sou­rire, Julie chante tout le temps. En voi­ture, à la mai­son et au tra­vail. A nos confrères du Progrès, elle explique : « Mes parents m’ont fait écou­ter beau­coup de musique comme du reg­gae, du jazz, du rap, de la varié­té ». Le 26 sep­tembre der­nier, elle par­ti­cipe à un cas­ting orga­ni­sé à Saint-Etienne. Elle a déjà par­ti­ci­pé à cinq cas­tings, mais le 6eme est le bon. « J’ai été appe­lée le 14 juin par la pro­duc­tion pour me dire de venir sur Paris ».

Découvrez la vidéo de Julie, éli­mi­né aux portes des Masters. Cliquez ICI.

Ça fait près de 10 ans que Julie est une fidèle de l’émission de Nagui.  « On a enre­gis­tré la pre­mière émis­sion le 21 juin, en pleine cani­cule ». Le tour­nage s’est ter­mi­né le 1er juillet. « Mon seul regret, c’est de m’être embal­lée sur les chan­sons que je connais. Avec la fatigue et l’usure, le manque de som­meil, j’ai man­qué de concen­tra­tion. Je ne me croyais pas capable d’aller aus­si loin dans l’émission ». explique-t-elle au Progrès. « Je suis juste venue pour jouer. Au départ, je n’avais pas d’attente. J’ai mis trois ou quatre émis­sions avant de réa­li­ser vrai­ment ce qui m’arrivait ».

Julie Thomas est aujourd’hui en congé de mater­ni­té. La jeune maman a donc du temps pour regar­der l’émission. « Au début, ça m’a presque déran­gée de me voir à la télé. Mais je redé­couvre l’émission en fait. Il y a des choses dont je me sou­ve­nais pas ou que je n’ai pas vues ». Avec ses 22 vic­toires, Julie repart avec 102 000 euros. La jeune ligé­rienne veut rever­ser une par­tie de son gain à l’association « Mon Cartable Connecté ». C’est Marc Lavoine qui est le par­rain de cette asso­cia­tion. Cette struc­ture vient en aide aux enfants hos­pi­ta­li­sés. Elle leur per­met de gar­der le lien avec leur classe et de suivre les cours à dis­tance, grâce à une tablette, des camé­ras et un micro.

© Photo Facebook Julie Thomas.



Les autres infos